Temoignages

Il y a quelques temps déjà, après avoir décidé de reprendre le karaté à la suite d'un  break de plusieurs années ,j'ai dû essayer plusieurs autres dojos avant de me  rendre au club de Cadaujac, pour  assister à un cour . Et là, de suite après, j'avais décidé de m'inscrire pour faire partie de l'équipe . Aujourd'hui, à l'issue de quelques mois d'entrainement, je tire un bilan très positif de cette décision : en effet, c'est un club qui regroupe à la fois rigueur de travail avec  qualité exceptionnelle d'enseignement et une diversité très riche d'adhérents permettant une progression permanente à tous les niveaux, ce qui m'a permit de remettre un pied dans la compétition, et d'être hissé au grade supérieur et tout ça dans un esprit mutuel d’entraide ,et une convivialité très plaisante et sans nuages. Aujourd'hui mon club à moi, c'est "KARATÉ CADAUJACAIS"

Mario.   ,
Adhérent au club depuis 2008, j'ai vu l'évolution de la structure qui est passée, d'une gestion opaque et d'une pratique qui n'avait rien d'associatif mais tout d'un modèle soviétique, à une gestion transparente, saine, participatif et à un fonctionnement associatif qui est aujourd'hui un exemple à suivre. Cela se traduit par une grande implication de tous les membres, aux assemblées générales, (inexistantes avec l'ancienne équipe), aux manifestations organisées régulièrement, et aux cours vivifiants.
Faisant table rase du passé, la nouvelle équipe, menée par la nouvelle présidente Mireille DEGLISE, a su impulser une nouvelle dynamique qui fédère et donne du sens à la pratique de notre noble art qu'est le le karaté. La vitalité du club est exceptionnelle, avec ses rencontres nombreuses organisées avec d'autres clubs, avec ses sorties journées et WE "karaté" qui rassemblent, renforcent et nourrissent notre esprit associatif et notre réflexe de groupe.
Patrick DEGLISE, notre professeur, est un modèle de persévérance dans l'effort d'apprendre. Il  a cette capacité naturelle à nous canaliser dans notre impatience à être vite meilleurs en nous apprenant à investir sur le travail, le travail et encore le travail,... et la prise en compte du temps, ce "temps qui méprise ce qui se fait sans lui". Bref, c'est un fin pédagogue, en vrai professeur, un karateka qui cherche toujours à s'améliorer lui même pour transmettre aux autres ce qu'il a dans les veines et jusque dans les tripes : le karaté.
Notre club, un modèle idéal un peu trop beau pour être vrai pourriez vous penser ?
Patrick vous dirait qu'il n'y pas de club idéal, qu'il n'y a que des clubs qui doivent toujours se remettre en question pour donner encore et toujours, en fonction de ce que les  membres en attendent. L'idéal est hors d'atteinte dirait -il, alors tentons de nous en approcher.
Moi je vous dirais juste que pour le croire il faut le vivre. Alors, venez nous rejoindre.
Nous, nous allons au karaté comme des enfants qui vont à l'école avec la passion d'apprendre pour mieux comprendre et ne pas subir une pédagogie qui endort. Le karaté de Patrick nous réveille, nous met en émoi,  nous donne l'envie d'avoir envie.
Merci à Patrick, merci à Mireille, merci à tous les membres du club, eux qui font du club ce qu'il est, notre autre famille.
Ludovic ARMOET, http://www.karate-maido.com/team-view/ludovic/

Aller à la barre d’outils