2017-01-22 Jacques 3° Dan

Samedi 21 Janvier, Jacques Figue, a réussi son passage de grade pour la ceinture noire 3° Dan de karaté.

Au sein du Karaté Cadaujacais, Jacques,  73 ans, est le doyen du club de la section Karaté.

Son chemin de vie est tout de même assez atypique et peut être un exemple pour tous.

Jacques a exercé la Médecine Générale en clientèle privée à Bordeaux pendant 40 ans, et  est retraité à 69 ans.

Pendant toutes ces années il a  conseillé à ses patients une activité physique la plus intense possible en étant personnellement convaincu des bienfaits.

A 18 ans en s’inscrivant en Faculté de Médecine il a parallèlement  commencé une « carrière «  de rugby au Stade Bordelais Université Club, pendant 15 ans, goutant aux joies de la deuxième et première division.

Après le rugby, plongée sous-marine, pelote basque, voile hauturière,  ski.

L’exercice de la médecine en clientèle commençait à lui poser quelques problèmes de sécurité (ce qui maintenant est avéré). A 54 ans à la recherche d’une activité  sans aucune notion d’agressivité, il commença à s’intéresser aux Art Martiaux.

C’est tout naturellement que Jacques a débuté le KARATE à Bordeaux afin de « faire travailler la tête et les jambes » jusqu’à la fin d’une vie,

Ayant déménagé à Villenave d’Ornon il s’est inscrit au Karaté Cadaujacais avec Monsieur Patrick Deglise 5° Dan comme Professeur.

En fait, c’est en pratiquant régulièrement qu’il a commencé à percevoir les bienfaits de la pratique du  KARATE à tout âge (malgré une double prothèse de hanche en 2013 et 2014).

Et le ressenti est là : un très grand bien être intellectuel (travail de la mémoire), une capacité de jugement, de réactivité, un bien-être physique évidemment, y compris la  lutte contre les effets de la sarcopénie (perte de la masse musculaire due au vieillissement physiologique),

Selon lui : « c’est la pratique régulière qui  permet de mieux appréhender l’humilité, la persévérance, l’amitié et toutes ces fonctions cognitives si importantes que l’on retrouve dans cet art martial, le tout sur LA VOIE du KARATE. »

Samouraï dans l’âme, Consciencieux, travailleur, exigeant et surtout à l’écoute d’autrui il sait conseiller et réconforter.

Haut personnage, d’un charisme évident et d’un grand cœur, c’est avec beaucoup d’humilité et de simplicité qu’il accompagne son entourage vers une pratique martiale du karaté en tant que sénior.

Sur le tatami, c’est un combattant, régulier, volontaire et tenace avec beaucoup de poigne. Un bel exemple pour le club.

Ce jour d’examen, il a su mettre en valeur son karaté dans des épreuves techniques et combats qui allient maitrise, contrôle  et surtout des qualités de combattant.

Le karaté Cadaujacais est fier de sa prestation.  Félicitation !

1 Comment

  1. Bravo à Jacques, je pratique également le karaté depuis l'age de 49 ans et doit envisager la pause de prothèses totales de hanche. kinésithérapeute , j'aimerai la voie antérieure qui ne lèse pas le système musculaire mais j'aimerai savoir si ce type opératoire est compatible avec la poursuite du sport et surtout du karaté? Karaté votre. François savin

Voulez vous réagir ?

Aller à la barre d’outils